La Brasserie Wielemans-Ceuppens

 


Unis le 14 novembre 1838, Lambert Wielemans et Constance-Ida Ceuppens, fille de brasseur,  exploitent une boulangerie-pâtisserie avant de se lancer dans le domaine brassicole en 1862. Malheureusement Wielemans meurt le 15 mai 1863 et Constance-Ida se bat courageusement pour continuer l’exploitation et pour élever ses nombreux enfants. Ses fils reprennent la relève du père.

En 1868, la famille Wielemans passe de "négociant de la production" au brassage et loue à cet effet les locaux de la brasserie Riche-Soyez, rue de Terre-Neuve, 65, à Bruxelles.

Le 6 novembre 1875, une société en nom collectif est créée devant notaire. Elle comprend Constance-Ida et ses fils et portera le nom de Brasserie Wielemans-Ceuppens.

En 1879, au vu des affaires florissantes et de l’étroitesse des locaux loués, les trois frères Edouard, Prosper et André achètent un terrain à Forest et construisent une brasserie-malterie, des dépendances auxquelles s’ajoutent une usine à gaz et un raccordement au chemin de fer via la gare Bruxelles-Midi.

Après le décès de leur mère, le 3 mai 1883, une nouvelle société en nom collectif est créée entre les trois frères qui maintiennent la raison sociale "Wielemans-Ceuppens" en mémoire de leur courageuse mère. Le siège social se situe au n°104 de l’avenue Van Volxem.

En 1884, de nouveaux agrandissements sont entrepris jusqu’en 1887, en vue du lancement de nouvelles bières. Les bases principales en sont l’orge, le houblon et l’eau qui est d’ailleurs fournie par des puits forés sur le terrain même de la Brasserie.

En 1889, les Wielemans deviennent locataires du café Métropole (bâti à l’emplacement de l’ancienne Caisse d’Epargne) et plus tard de l’Hôtel Métropole.

En 1890, on construit un bâtiment supplémentaire à la Brasserie, dont les pierres bleues et le motif en bronze proviennent de l’ancienne Caisse d’Epargne.

Au cours des années d’expansion, la Brasserie participe à des expositions internationales et remporte de grands prix.

Les enfants et les fondateurs entrent au service de la Brasserie, dont Léon qui deviendra Bourgmestre de Forest.

L’approvisionnement de la clientèle (vente unique en fûts) se fait par des charrettes tirées par des chevaux (la Brasserie possède une centaine de chevaux) et ce, jusqu’à l’apparition du premier camion motorisé en 1910. L’approvisionnement en bouteilles est concédé à la Compagnie Ringot, voisine de la Brasserie.

La Première Guerre mondiale freine considérablement l’expansion de l’entreprise, prospérité qui reviendra vite après la fin de la guerre, notamment par la création de la bière « Stout » en 1920.

En 1922, la Brasserie Wielemans-Ceuppens devient une société anonyme composée des membres de la famille.

En 1926, la société acquiert l’Hôtel des Acacias à Bruxelles.

En 1931, pour les cinquante ans de la Brasserie, on inaugure la plus grande salle de brassage d’Europe, au coin des avenues Van Volxem et du Pont de Luttre, dessinée par Adrien Blomme et appelée "la tour Wielemans".

La nouvelle bouteillerie, entamée du fait du non-renouvellement de la concession Ringot est interrompue par la deuxième guerre mondiale. Les locaux servent de dépôt pharmaceutique aux Allemands jusqu’en 1942. La Brasserie est en récession, les produits de base de la bière devant servir en priorité à l’alimentation humaine (froment, maïs, sucre, etc.)

Dès la fin 1945 et jusqu’en 1971, la reprise totale des activités voit apparaître de nouvelles constructions, augmentant ainsi la surface utile.

La Société avait déjà aussi racheté la totalité des parts de la Brasserie Marine, qui déposera ensuite la "Navy Scotch Ale", la  "Navy Scotch Pale Ale" et la "Christmas".

Après le décès de Léon Wielemans, en 1975, les affaires commencent à décliner et, en 1978, la Brasserie Artois rachète les actions Wielemans.

Malgré une augmentation de capital en 1980, la création d’une nouvelle salle de brassage en 1981, la Brasserie décline. La dernière Wiel’s est brassée à Forest le 29 septembre 1988. La production est transférée à Louvain. L’usine ferme définitivement ses portes, après plus de 100 ans d’activité brassicole...

En 1989, les derniers membres du personnel rejoignent à Anderlecht, boulevard Industriel, des membres de la Brasserie Piedboeuf dont les locaux ont aussi été fermés.

Quelques vestiges de la Brasserie Wielemans ont pu être sauvés grâce notamment à l’Association "La Fonderie", l’Association "Présence et Action culturelle" et au "Cercle d’Histoire de Forest".

le Wiels

Imprimer
« Décembre 2017 »
Décembre
DiLuMaMeJeVeSa
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31
liensfocus

Travaux publics 0800 95 333

Chantiers en cours

Publications

Photos

Exprimez-vous

Événements à venir
Séance du Conseil communal 19/12/2017 19:30 - 23:00 — Hôtel communal - rue du Curé, 2
Forest sous les lumières de BRUZZ! 20/12/2017 07:00 - 10:00 — Parvis de la place Saint-Denis
Repair Café 14/01/2018 14:00 - 16:00 — Ten Weyngaert - 54, rue des Alliés
Tous les événements à venir…